Le saviez-vous ?

91% des produits d’entretien contiennent du formaldéhyde (formol).

Pour plus d'information, cliquez ici

Une étude danoise de 2010 montre que le risque d’accouchement prématuré est plus important de 27% chez une femme enceinte qui boit une boisson gazeuse avec édulcorant par jour.

Pour plus d'information, cliquez ici

Le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) concernerait de 700 à 3 000 enfants, sur les 750 000 naissances annuelles.

Pour plus d'information, cliquez ici

L’exposition aux ondes des téléphones et des technologies sans fil altèrerait le développement cérébral des fœtus et des nouveau-nés.

Pour plus d'information, cliquez ici

Publicité


Annuaire de liens

Notre Annuaire de sites web en rapport avec la grossesse et l'enfance



L'altitude: certaines règles de bon sens

Cet article vous a-t-il été utile ?
Soyez premier à noter

Respirer le grand air de la montagne pendant la grossesse est assez recommandé. Au fure et à mesure que l'altitude augmente, le taux d'hémoglobine augmente ce qui entraine une meilleure oxygénation.

D'un autre côté, il ne faut pas aller en haute altitude. Le manque d'oxygène en haute altitude combiné à un effort physique pourrait entrainer votre corps à "choisir" entre apporter de l'oxygène aux muscles ou au placenta. Le phénomène à éviter est l'hypoxie foetale. A savoir que l'hypoxie foetale peut aller jusqu'à un accouchement prématuré.

C'est pourquoi, le voyage à haute altitude, (à partir de mille huit cents mètres) présente des risques particuliers pendant la grossesse. Pour tout voyage, il convient de consulter son médecin ou un médecin spécialiste des voyages en montagne, afin de recevoir des conseils détaillés, car votre voyage pourrait comporter certaines contre-indications. Il pourra par exemple vous faire une test d'hypoxie afin de comprendre votre tolérance à la baisse d'oxygène.

De plus, en montagne les structures de suivi sont bien souvent éloignées. Ensuite, on peut facilement se déshydrater sans s'en rendre compte.

La première règle à respecter est de ne pas faire une variation d'altitude de plus de 1000m en peu de temps. Le mieux reste donc de "s'acclimater" progressivement à l'altitude. Pour cela; bien se reposer, boire beaucoup, avoir un effort très modéré et monter très progressivement en altitude

Article revu pour la dernière fois le : 28/09/16

TEMOIGNAGES


Soyez le premier à témoigner