Le saviez-vous ?

L’exposition aux ondes des téléphones et des technologies sans fil altèrerait le développement cérébral des fœtus et des nouveau-nés.

Pour plus d'information, cliquez ici

91% des produits d’entretien contiennent du formaldéhyde (formol).

Pour plus d'information, cliquez ici

Le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) concernerait de 700 à 3 000 enfants, sur les 750 000 naissances annuelles.

Pour plus d'information, cliquez ici

Une étude danoise de 2010 montre que le risque d’accouchement prématuré est plus important de 27% chez une femme enceinte qui boit une boisson gazeuse avec édulcorant par jour.

Pour plus d'information, cliquez ici

Publicité


Annuaire de liens

Notre Annuaire de sites web en rapport avec la grossesse et l'enfance



Maître d'œuvre pour la réalisation d'un nid douillet, OUI!
Manipuler soi-même des produits chimiques, NON !

Cet article vous a-t-il été utile ?
Soyez premier à noter

Ah, l’arrivée d’un heureux évènement nous donne des ailes. On s’imagine déjà le blottir dans nos bras. Pour lui réserver le meilleur accueil, nous pensons réaménagement voire acquérir un nouveau domicile. Néanmoins, attention aux travaux dans lesquels vous souhaitez vous lancer.

Changer l’aspect d’une pièce.

Bon à savoir : avant les années 1970 beaucoup de peintures contenaient du plomb. Du coup, si vous veniez à poncer ou gratter une ancienne peinture, des microparticules de plomb seraient alors en suspension dans l’air que vous allez inhaleriez. D’autres cas d’exposition au plomb peuvent être intervenus pendant votre enfance ou à l’âge adulte. Sachez que le plomb se stocke notamment au niveau des os. Lors de la grossesse, ce plomb peut alors passer dans le sang et venir intoxiquer votre fœtus (pour en savoir plus sur les situations à risque d’exposition au plomb, lire plus bas l’annexe de l’article). Si vous avez un doute sur votre exposition passée au plomb parlez-en avec votre médecin. Certaines études parlent de risque d’accouchement prématuré, de retard cognitif dans la petite enfance, de retard de croissance intra-utérin. D’après L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), 2 reprotoxiques de catégorie 2 présents dans les peintures et les colles sont à éviter : le n-hexane et le toluène.

Aujourd’hui deux choix s’offrent à vous : peinture à base d’eau ou peinture à base d’huile. Le meilleur choix reste les peintures à base d’eau. Elles sont sans danger pour la femme enceinte dans la mesure où elle est appliquée au pinceau ou au rouleau et pas en spray et dans tous les cas ne vous y exposez pas trop régulièrement. Evitez les peintures à base d’huile qui pourraient être composées de produits toxiques pour votre bébé. A compter du 1er janvier 2012, un nouveau décret rend obligatoire l’étiquetage des produits de construction, des revêtements - mur et sol - et des peintures et vernis sur leurs émissions de polluants volatils. Cela va, dans tous les cas, vous permettre de faire le choix de la peinture la plus seine. L’étiquette sur les produits sera accompagnée de la phrase suivante : « Information sur le niveau d’émission de substances volatiles (11 substances analysées) dans l’air intérieur (après 28 jours), présentant un risque de toxicité par inhalation, sur une échelle de classe allant de A+ (très faibles émissions) à C (fortes émissions) ».

Attention, les produits nettoyants et dissolvants utilisés dans le cas des gros travaux utilisent bien souvent également des produits toxiques. Bannir la térébenthine et les autres solvants de la même famille.

Attention également quand vous traitez, restaurez, décapez du bois. Les vernis de finition pour le bois contiennent souvent du polyuréthane auquel il ne vaut mieux pas être exposé. Pour les nouveaux meubles, les émanations, telles que celles des formaldéhydes qui composent le bois aggloméré, peuvent persister pendant plusieurs mois ! De plus les poussières de ponçage qui passeraient dans l’aire ne sont également pas bonne pour votre santé.

Le conseil à retenir :

  • Laissez travailler votre compagnon ou faite appel à un professionnel pour tous ces travaux.
  • Aérez au maximum les jours suivant la mise en place de de nouveaux matériaux et de peinture, sans pénétrer vous-même dans les pièces rénovées.

Faire du bricolage à la maison.

Si vous avez un tempérament bricoleuse, attention à tous les produits chimiques que vous allez utiliser. Certains peuvent être nocifs pour votre santé et d’autre pour celle de votre bébé. Pratiquer les arts plastiques. Comme pour les thématiques ci-dessus, les arts plastiques, peinture, émaux, patchwork…peuvent utiliser des produits chimiques qui sont plus ou moins dangereux. Posez-vous toujours la question de la nocivité des produits que vous utilisez.

Annexe : Situation à risque d’exposition au plomb.

  • Habitation ou fréquentation d’habitation construite avant le 1er Janvier 1949 avec de vieilles peintures écaillées.
  • Dans votre famille une personne est ou a été intoxiquée.
  • Votre profession est dans l’un des milieu suivant : pose ou dépose de canalisation en plomb, fabrication de fil de soudure, métallurgie du plomb, production de verre (en particulier du Crystal), récupération de métaux, fabrication de pigments de peinture, récupération de batteries et d’accumulateurs, production ou usinage de matières plastiques utilisant du plomb, employé comme pigment ou stabilisant…
  • Vous habitez proche d’un bâtiment émettant du plomb ou pollué par le plomb.
  • Lors de vos loisirs vous êtes amenée à travailler sur des vitraux, vous faites des poteries avec l’utilisation d’émaux, vous pratiquez la chasse ou le tir sportif, fabrication de soldats de plombs ou d’objets avec une peinture au plomb...
  • De manière générale si par votre métier vous êtes exposée à des produits chimiques particuliers, soyez extrêmement vigilante. Il vous faut bien penser à informer la médecine du travail et votre médecin dès les premiers mois de votre grossesse.

Si vous vous êtes trouvée dans une des situations mentionnées ci-dessus parlez-en à votre médecin référent. Sachez également que la consultation chez votre médecin pour le dépistage et le suivi de l’intoxication par le plomb, ainsi que tous les examens complémentaires sont totalement remboursés par l’Assurance Maladie.

Article revu pour la dernière fois le : 05/11/16

TEMOIGNAGES


Soyez le premier à témoigner