Le saviez-vous ?

Une étude danoise de 2010 montre que le risque d’accouchement prématuré est plus important de 27% chez une femme enceinte qui boit une boisson gazeuse avec édulcorant par jour.

Pour plus d'information, cliquez ici

Le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) concernerait de 700 à 3 000 enfants, sur les 750 000 naissances annuelles.

Pour plus d'information, cliquez ici

L’exposition aux ondes des téléphones et des technologies sans fil altèrerait le développement cérébral des fœtus et des nouveau-nés.

Pour plus d'information, cliquez ici

91% des produits d’entretien contiennent du formaldéhyde (formol).

Pour plus d'information, cliquez ici

Publicité


Annuaire de liens

Notre Annuaire de sites web en rapport avec la grossesse et l'enfance



Les boissons : bien les choisir.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Soyez premier à noter

Pendant la grossesse, il faut savoir jongler entre les boissons que l’on peut prendre mais en petite quantités et celle qui sont bonnes pour notre équilibre. Ci-dessous un petit aperçu.

Quelle eau boire pendant la grossesse ?

Tout d’abord, il est indispensable que vous buviez suffisamment et régulièrement de l’eau pendant votre grossesse. Surtout en été où le risque de déshydratation guète. A minima, buvez 1,5 à 2 litres par jour. C’est également un bon moyen de limiter les risques d’avoir une infection urinaire.

L’eau du robinet peut nous sembler moins pure que l’eau en bouteille. De nos jours, l’eau du robinet subit une batterie de contrôles ce qui limite les polluants qu'elle serait susceptible de contenir. Cependant, il est légitime de se poser la question de la qualité de l’eau du robinet. En effet, les polluants extérieurs qui pourraient passer dans l’eau sont de plus en plus nombreux : nitrates, pesticides, plomb, résidus de médicaments, perfluorés, perchlorates… Pour en savoir plus et connaître le niveau de la qualité de votre eau du robinet, allez sur le site du gouvernement qui vous donnera la qualité de l'eau selon votre localisation.

Si vous avez un doute sur la qualité de l’eau de votre robinet alors le plus simple est de varier au maximum l’eau que vous buvez. Les eaux en bouteille vous permettent ainsi de faire varier les apports en minéraux. Vos besoins pendant la grossesse sont d’environ 500mg de magnésium et 1000mg de calcium. Certaines eaux ont des apports en calcium et magnésium plus élevés. De même, si vous souffrez de problèmes bucco-dentaires, une eau avec une bonne teneur en fluor.

L’eau pétillante est une bonne aide à la digestion et diminue les nausées. Attention cependant, ces eaux sont bien souvent plus salées ce qui peut vous ouvrir l’appétit et favoriser l’arrivée d’œdèmes.

Le Lait : ses apports sont indispensables pour votre santé et le bon développement de votre fœtus.

Pendant la grossesse, le calcium est important pour garder des os solides et pour que le squelette de votre bébé se construise bien. Ce calcium est présent dans le lait mais pas seulement.

Pour couvrir vos besoins et ceux de votre enfant à naître, l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) recommande de consommer chaque jour 1 000mg. Soit environ 3 à 4 portions de 150ml de lait de vache (150ml=environ 1 verre). Si vous n’êtes pas fan de lait une portion correspond également à 1 yaourt de 150gr ou 40gr de fromage pasteurisé pressé sans croute (consulter la carte fromages pour mieux connaitre ceux auquel vous avez droit). Certains yaourts actuels sont enrichis en vitamine D ce qui aide votre organisme à mieux absorber le calcium. Comme vue ci-dessus, certaines eaux sont également riches en calcium, ce qui constitue un bon complément.

Limitez la consommation de boissons avec de la caféine.

Les molécules excitantes, comme la caféine, sont bien évidement présentent dans le café mais aussi dans le thé et dans d’autres boissons désaltérantes. Votre bébé est sensible aux effets de la caféine contenue dans ces boissons. Veillez à ne pas dépasser l’équivalent de 2 tasses de café par jour ou 2 tasses de thé. Sur des quantités plus importantes, un des effets envisageable pour votre bébé est une accélération des battements cardiaques (temporairement). Une bonne alternative reste les tisanes qui pourront vous apaiser.

De plus la théine freine l'absorption du fer. Or le fer sert au transport de l'oxygène dans le sang. C'est un point de plus qui indique qu'il vous faut éviter de consommer trop de produit avec de la théine. Après, ne vous alarmez pas, le taux de fer est contrôlé tout a long de votre grossesse.

Attention aux sodas

Les sodas sont bien souvent des mélanges de produits chimiques. On peut fréquemment y retrouver de l’ammoniaque, de l’acide phosphorique, de l’acide citrique. De plus, le sucre est couramment remplacé par de l’aspartame, encore appelé : E951 ou « source de phénylalanine ». Or l’aspartame fait débat. Une étude danoise de 2010 montre que le risque d’accouchement prématuré est plus important de 27% chez une femme enceinte qui boit une boisson gazeuse avec édulcorant par jour 1 . La conclusion de l’étude indiquait qu’il fallait faire un peu plus de recherche pour confirmer ou infirmer cette information. De plus, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) a rendu un premier rapport qui indique que les données disponibles ne permettent pas de conclure à un effet préjudiciable des édulcorants intenses pendant la grossesse. Ce qu’il faut retenir c’est que de toute façon les édulcorants n’ont aucuns bénéfices nutritionnels et qu’il vaut donc mieux rester aux « sucres simples ».

Les minéraux dans les eaux du commerce

Article revu pour la dernière fois le : 01/10/16

1 = Une étude, conduite par le Danois Thorhallur Halldorsson, publiée fin 2010 dans l'American journal of clinical nutrition, a étudié l'impact des boissons light ou sans sucre -c'est à dire contenant un édulcorant- sur près de 60.000 Danoises enceintes. Pour en savoir plus : http://ajcn.nutrition.org...

TEMOIGNAGES


Soyez le premier à témoigner