Le saviez-vous ?

L’exposition aux ondes des téléphones et des technologies sans fil altèrerait le développement cérébral des fœtus et des nouveau-nés.

Pour plus d'information, cliquez ici

91% des produits d’entretien contiennent du formaldéhyde (formol).

Pour plus d'information, cliquez ici

Une étude danoise de 2010 montre que le risque d’accouchement prématuré est plus important de 27% chez une femme enceinte qui boit une boisson gazeuse avec édulcorant par jour.

Pour plus d'information, cliquez ici

Le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) concernerait de 700 à 3 000 enfants, sur les 750 000 naissances annuelles.

Pour plus d'information, cliquez ici

Publicité


Annuaire de liens

Notre Annuaire de sites web en rapport avec la grossesse et l'enfance



Les fruits de mer: comment bien les choisir ?

Cet article vous a-t-il été utile ?
Soyez premier à noter

Les poissons

Le poisson contient beaucoup de nutriments essentiels dont les Oméga-3. Egalement riche en iode, c'est un très bon allié pour votre grossesse. Environ 2 portions (140gr chacune) par semaine de poisson sont recommandables. Attention par contre certains poissons se chargent fortement en poluants contenus dans les mers et dans leur alimentation. Il conviendra donc de privilégier les petits poissons et d’éviter les prédateurs tel que le requin, la daurade, le thon, le marlin ou l’espadon qui accumulent le mercure. Il faut également limiter sa consommation de poissons d'eau douce. Ils sont susceptible d'être contaminés au PCB (carpe, silure, anguille...) Pensez à variez les poissons que vous consommez. Choisissez parmi les poissons les moins risqués et préférez les consommez dans les 48 heures après l'achat (les conserver dans la partie la plus froide du réfrigérateur). Triez convenablement votre poisson en enlevant également la peau et le gras tout autour de l'abdomen. C'est dans cette zone que se trouve une grande partie des contaminants.

Il faut encore le rappeler : Non aux poissons CRUS ! Ils présentent le risque de contracter la listeriose et d'être contaminé par un parasite alimentaire, l'anisakiase.

Les crustacés

Pas de compromis possible avec les crustacés, il faut à tout prix les manger bien cuits. Pour les fêtes, impossible de manger des huîtres crues, coquillages et crustacés crus. Même si les risques sont faibles, les bactéries peuvent se répendre très vitre sur ce type d'aliments (salmonelle et j'en passe). Les crevettes, langoustine, homard servis bien cuits froids ou chaud sont le choix qu'il convient. Attention cependant qu'ils n'aient pas séjourné à côté de produits de la mer crus. Enfin, la mayonnaise qui contient des oeufs crus est à éviter en raison du risque de listeria (voir carte poulet et oeufs).

Préconisation par poisson
Préconisations

Article revu pour la dernière fois le : 03/10/16

TEMOIGNAGES


Soyez le premier à témoigner