Le saviez-vous ?

L’exposition aux ondes des téléphones et des technologies sans fil altèrerait le développement cérébral des fœtus et des nouveau-nés.

Pour plus d'information, cliquez ici

91% des produits d’entretien contiennent du formaldéhyde (formol).

Pour plus d'information, cliquez ici

Une étude danoise de 2010 montre que le risque d’accouchement prématuré est plus important de 27% chez une femme enceinte qui boit une boisson gazeuse avec édulcorant par jour.

Pour plus d'information, cliquez ici

Le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) concernerait de 700 à 3 000 enfants, sur les 750 000 naissances annuelles.

Pour plus d'information, cliquez ici

Publicité


Annuaire de liens

Notre Annuaire de sites web en rapport avec la grossesse et l'enfance



Les légumes : ne pas s'en priver mais attention de bien les nettoyer

Cet article vous a-t-il été utile ?
Soyez premier à noter

Des maladies contenues dans la terre peuvent venir contaminer les légumes. Par exemple, la toxoplasmose peut être transmise par les excréments de chats. Les légumes venant de la terre ont potentiellement été en contact avec ces excréments de chats. Il convient donc de bien nettoyer tous les légumes avant de les manger. Certaines femmes enceintes préconnisent même d'ajouter un peu de vinaigre de vin blanc à l’eau de rinçage des légumes pour avoir un sécurité supplémentaire.

Les fruits et légumes apportent des vitamines et des minéraux, essentiels au bon développement de votre foetus.

Tous les jours, essayez de manger 3 ou 4 portions de légumes. Une règle simple consiste à varier la couleur des légumes. Une faible cuisson permettra quant à elle de préserver au maximum les qualités de ces légumes.

Variez les apports : suivez le guide

  • La vitamine B9 : Elle est fondamentale au bon développement de votre foetus (c.f. carte sur l'acide folique). Cette vitamine est présente dans les légumes de couleur vert foncé : choux, salades, épinard, cressons...
  • La vitamine A : Elle est essentielle à la croissance et à la différenciation cellulaire. Elle agit positivement sur la santé de la peau et des muqueuses, sur la vision la croissance des os et le système immunitaire. Cette vitamine est présente dans les tomates, les carottes, le potiron...
  • La vitamine C : Elle joue un rôle capital pour le maintient de la fonction immunitaire et la fabrication du collagène. Cette vitamine est présente en grande quantité dans les oranges, le citron, le pamplemousse, le chou, les poivrons rouges et jaunes crus
  • Les antioxydants : Ce sont les "antirouille" de notre organisme. Ils nous aident à moins sentir les effets du temps. Ils sont présents dans les asperges, la betterave, les brocolis, les avocats, les artichauds...
  • Les omégas-6 et les omégas-3 : Ils jouent un rôle primordial pour le fonctionnement du système nerveux et la formation des cellules. Ils sont présents dans les huiles végétales comme l'huile de noix, l'huile de colza, mais aussi dans les graines de lin.

En profiter pour manger des produits Bio

Le rapport de l'European Food Safety Authority (EFSA) publié en 2013 est assez alarmant. Certains produits comme les Groseilles, les pamplemousses, les oranges, le raisin de table, les mandarines, la mâche, la roquette, les fraises présenteraient dans 60% des cas entre 1 à plus de 5 pesticides par produit non transformé. Heureusement, pour la majorité des pesticides analysés, l’exposition à court terme a été décrétée négligeable ou en dessous du seuil qui pose problème à la santé du consommateur. Néanmoins, comment s’assurer qu’une volonté est mise en place pour diminuer la quantité de pesticide présent dans les produits. Seul les produits Bio peuvent répondre à cette exigence.

La méta-analyse la plus récent(2014) et la plus complète(basée sur 343 études mises en parallèle)5.Les produits Bio présenteraient :

  • 4 fois moins de pesticides.
  • Moitié moins de cadmium.
  • 19% à 69% d'antioxydants en plus (surtout des polyphénols).
  • Plus de caroténoïdes (+17%)
  • Moins de nitrates et de nitrites
  • Plus de vitamine C (+6%)
5Br J Nutr. 2014 Sep 14;26:1-18 "Higher antioxidant and lower cadmium concentrations and lower incidence of pesticide residues in organically grown crops: a systematic literature review and meta-analyses."

Article revu pour la dernière fois le : 01/11/16

TEMOIGNAGES


Soyez le premier à témoigner